jeudi 12 décembre 2013

Choisir un titre d’article pour se positionner sur un mot clé


Mehdi Coly, fondateur d’otimiz, solution de référencement permettant de gérer soi même le SEO de son site internet, sans connaissances préalable, nous propose aujourd’hui quelques conseils pour rédiger les titres de ses articles ou posts sur les réseaux sociaux.

Le titre est ce qu’il y a de plus fondamental dans un article :

  •  Il aide au bon positionnement dans les moteurs de recherche sur la requête visée.
  • Il influence le taux de clic depuis la page des résultats ou depuis n’importe quelle autre page d’un site (accueil, module « articles en rapport » etc).
Un bon titre doit donc tout simplement reprendre vos mots clés et donner envie de cliquer. Nombreux sont les blogs qui proposent un contenu intéressant mais avec un titre trop général ou peu accrocheur.

Plus l’article a d’importance et de potentiel à vos yeux, plus votre temps de réflexion sur le titre devra être important. Un auteur régulier du blog YouMoz confiait qu’il pouvait y passer 2h ! Sans aller (toujours) jusque-là, prendre quelques minutes pour faire quelques recherches sur Adwords peut s’avérer judicieux.


Prenons  l’exemple d’un de mes articles « Valeur d’un site Internet : comment l’estimer ? ». J’ai opté pour ce titre après avoir pris connaissance des résultats suivants :




Quelques semaines plus tard, l’article se classe tranquillement sur cette requête, m’amenant chaque jour quelques visiteurs :


Pourquoi ne suis-je pas premier d’ailleurs ? Parce qu’Eric DUPIN, fondateur de Presse-Citron.net a consacré un article sur le sujet :



Or vous noterez :

  • Qu’Eric DUPIN est présent dans 37 621 cercles Google+. A l’heure où l’on parle de plus en plus d’authorship et d’author rank, certains ont une (prodigieuse) longueur d’avance.
  •  L’autorité de la page est de 34, celle du domaine de 72 contre 22 / 29 pour le second résultat. Le travail sur les liens (netlinking) permet à un site de donner une belle autorité à n’importe laquelle de ses pages et donc d’avoir plus de chances de la classer. Le SEO est un travail à long terme !
  • Enfin, l’auteur a misé sur l’expression « prix d’un site web », a peu près équivalente… sauf pour le CPC (cout par clic, enchère) :



Or quand votre modèle économique repose en partie sur la publicité et Adsense, c’est un élément important. Par contre, qui dit CPC élevé dit généralement concurrence élevée, même pour les résultats naturels. Envisager une 2ème position sur « prix d’un site web » n’était pas envisageable. A volume de recherche égal, il faut évidemment viser l’expression la plus facile.

Par ailleurs, selon votre activité, deux expressions proches n’auront pas la même précision et le même public. « Prix d’un site web » vise par exemple davantage les prospects pour la réalisation d’un site.

Si vous ne disposez pas d’outil d’évaluation de difficulté d’un mot clé, un simple coup d’œil sur les résultats peut vous donner une idée :
  • « Valeur d’un site Internet » = 56 800 000 de résultats pour 7 publicités.
  • « Prix d’un site web » = 96 000 000 de résultats pour 11 publicités.
Enfin, la barre gratuite MOZ, utilisée plus haut, permet d’afficher l’autorité des pages et des sites. Si votre site est récent, il sera délicat de passer devant des pages dont la valeur est supérieure à 30… à moins d’un travail spécifique sur les liens et les ancres.

En naviguant sur votre site avec la barre MOZ, vous vous rendrez compte de la valeur moyenne de vos pages, selon leur nombre de liens reçus et leur positionnement par rapport à votre page d’accueil. Avec l’expérience, vous saurez alors très vite quels mots clés vous pouvez accrocher facilement.

Vous souhaitez en savoir plus ? Vous pouvez participer à une formation gratuite au référencement ou consulter le lexique du SEO et le didacticiel complet.  











Aucun commentaire:

Publier un commentaire